L’Eurovélo 5 en Italie.

Traversez la Toscane à vélo.

Laissons-nous enivrer par les paysages de Toscane, l’art et la douceur de vivre qui s’y épanouissent…

Notre tour débutera dans la ville de Pietrasanta, nous croiserons les villes de Toscane qu’empruntèrent les pèlerins mais où séjournèrent aussi des empereurs et des papes. En chemin, nous ferons étape dans les villages à l’atmosphère bucolique tels que Acquapendente pour terminer à Viterbo en terre étrusque.

Pietrasanta.

Pietrasanta est parfois surnommé la Mecque de la sculpture puisque des génies tels que Michel Ange y résidèrent. Plus récemment des artistes tels que Henry Moore, Botero ou César choisirent d’y placer leur atelier. Piertasanta reçoit son marbre de Carrare et sur place on exploite la pierre ou le bronze depuis Laurent le Magnifique. Au siècle dernier, grâce à la sculpture d’ornement, la ville connut un second souffle. S’y regroupèrent des mouleurs, staffeurs ou ciseleurs sans parler des artisans travaillant la cire, la céramique ou le plâtre. Soyez une petite souris et glissez-vous dans les arrière-cours pour voir les sculpteurs tout à leur travail … 

Pietrasanta est parfois surnommé la Mecque de la sculpture puisque des génies tels que Michel Ange y résidèrent.

Camaiore.

À présent dirigez-vous vers Camaiore avec en toile de fond les Alpes Apuanes pour une pause gourmande. Personnellement  j’y ai dîné d’une succulente tarte au poivre dans une auberge toscane  au bord d’une rivière que je vous recommande : l’osteria Candalla. Toutefois Camaiore comporte un autre attrait et pas des moindres ; le Pontile Bellavista Vittoria autrement dit un pont-promenade contemporain offrant une vue à 360° degrés. Par conséquent rendez-vous-y de préférence au crépuscule pour un coucher de soleil inoubliable. Les ciels bariolés, le soleil rasant, la brillance du lac, le compositeur Puccini y avait une maison.

Lucca.

Voilà que se détache des collines Lucca avec son église san Martino pour part romane et pour autre gothique. Vous ne manquerez pas de remarquer son portique à trois arches ! Sachez qu’à cet endroit autrefois les pèlerins de la Via Francigena échangeaient de l’argent. À quoi est due la magnificence de sa façade ? C’est qu’on eut recours à l’utilisation de 3 marbres différents pour créer ce kaléidoscope : rose, vert et blanc ! A l’origine de cette prouesse il y aurait eu un concours d’architectes où tous furent retenus ! Terminez votre visite par l’amphithéâtre et les murailles ! 

Altospascio.

Notre prochaine étape nous conduira à Altospascio afin de visiter son ensemble auberge-hôpital. C’est l’ordre des chevaliers de Tau qui assurait à la fois la protection et l’assistance aux pèlerins., Dès le XIe siècle ils affluaient des marais à l’Ouest et à l’Est. Au sein de cet ensemble hospitalier vous découvrirez l’église San Jacopo dont le carillon guidait les voyageurs et qui a subi plusieurs agrandissements au fil du temps. Des murailles enserrent ces bâtiments qui passèrent par la suite aux mains des Médicis, Ducs de Toscane.  

San Miniato.

San Miniato sonne peut-être à vos oreilles car s’y déroule la foire internationale de la truffe blanche ! Sigéric archevêque de Canterbury  qui initia le pèlerinage en se rendant à Rome, fit halte ici lors de son voyage de retour. Si le Château fut édifié sous Otto 1er, Frédéric Barberousse lui ajouta au XIIe siècle des fortifications ainsi qu’une tour devenue symbole de la ville. La vue sur la campagne environnante est spectaculaire. Ne ratez pas néanmoins la cathédrale dont la façade est ornée de mosaïques. Amusez-vous à observer : elles sont ordonnées selon les constellations de la Petite et la Grande Ourse !

San Giminiano.

San Gimignano et son ensemble urbain inscrit  au Patrimoine de l’Unesco vous ravira. Ce sont 15 maisons-tours qu’une double enceinte renferme. Visez la collégiale santa maria Assunta pour sa fresque du Jugement Dernier signée Bartolo (14e siècle) ainsi que la Storie del Nuovo Testamento de Lippo (15e siècle). Pourtant le plus spectaculaire reste aux yeux de certains le panorama depuis le haut de la Torre Grossa. Vous dominez alors les vallons parsemés de cyprès, le tout baigné par une douce lumière. Les artistes du Grand Tour ne soulignaient-ils pas combien l’homme avait façonné le paysage de Toscane de manière harmonieuse…

Monterregioni.

Monterregioni recèle un joyau : un minuscule musée des templiers qui aurait inspiré le jeu Assassin’s creed… Par ailleurs le village fortifié situé non loin de Sienne  passe pour l’un des plus beaux de Toscane. Certes l’affluence est grande et vous y croiserez plus de touristes que d’habitants. C’est pourquoi je vous recommande d’arpenter ses 2 rues principales de bon matin et de vous amuser à repérer ses tours. En outre l’église romane mérite le détour- si vous n’êtes pas lassé par l’art sacré ! Pourquoi ne pas vous attarder ensuite sur la jolie place et boire un véritable espresso ?

Sienne.

Connaissez-vous la terre de Sienne, ce pigment ocre tirant sur le brun qu’on utilise en peinture ? Peut-être cela vous permettra-t-il de visualiser les teintes que prend cette cité qui s’illustra comme centre artistique. Cependant Sienne tient localement son renom de courses hippiques qu’elle continue à organiser. Elles se déroulent sur sa Piazza del Campo transformée en hippodrome et oppose des « contrade » ou équipes de quartiers. De plus vous pourrez admirer le Palazzo Pubblico et la Torre del Mongia… pour embrasser une vue imprenable sur les toits et la campagne environnante.

San Quirico d’Orcia.

San Quirico d’Orcia reste méconnu pourtant c’est dans cette charmante cité cernée par des remparts aux portes monumentales que vous  percevrez le plus d’authenticité. L’ambiance qui y règne reste familiale  entre trattoria aux nappes à carreaux dans lesquelles vous dégusterez des crostini ou bruschetta, les couples âgés faisant leur marché ou les pâtes mises à sécher. À ce propos les autorités conscientes de son caractère unique ont fait inscrire la ville au Patrimoine de l’Unesco  afin de la protéger mais ceci risque bien la faire connaître davantage…

Radicofani.

Je vous suggère de passer la nuit à Radicofani  perchée à 700 m d’altitude pour la fraîcheur du lieu. De surcroit le bourg médiéval est jalonné de fontaines ! Au-dessus de vous s’impose l’impressionnante forteresse au pied de laquelle vous pourriez pique-niquer. Le site spectaculaire laisse entrevoir le tronçon de route à venir le plus ardu de votre véloroute … et pourtant le plus palpitant car vous pénétrez dans le Latium, la région de Rome. Je vous suggère de marquer un stop à Ponte Gregoriano avant la dernière montée ! 

Je vous suggère de passer la nuit à Radicofani perchée à 700 m d’altitude pour la fraîcheur du lieu.

Acquapendente et Viterbo.

Vous y voilà ! Au détour d’une végétation luxuriante dans lesquelles se cachent des grottes, voici Acquapendente.  Ancienne ville étrusque, elle s’enorgueillit de son château médiéval, l’une des constructions les plus abouties de cette époque en Italie. Sur place on célèbre la Madonne aux fleurs. La légende veut qu’un cerisier desséché ait repris vie symbolisant le début de la révolte contre le tyran Frédéric Barberousse.  En chemin vers Viterbo votre dernière étape vous longerez le lac de cratère de Bolsena entouré de villages fleuris et offrez-vous une baignade bien méritée !

Gretel Van Son

Interprète, descendante de capitaines au long cours, pilleurs d’épaves, armateurs, employés à la Compagnie des Indes, les étoiles s’étaient alignées pour que je taille la route et devienne Travel Planner. Ma marotte ? L’histoire de l’art...

Leave a Reply

Your email address will not be published.